Les envenimations

Les envenimations sont essentiellement dues en France aux vipères et aux chenilles processionnaires. Dans le cas d’une morsure par une vipère, il faut nettoyer la plaie. Si on possède une seringue pour absorber le venin, il est possible de l’utiliser sur le chien, mais celle-ci sera moins efficace que chez l’homme du fait de la présence de poils. Il est possible de ralentir la diffusion du venin en refroidissant la zone mordue avec de la glace. Il est préférable d’éviter de faire un garrot. Les chenilles processionnaires se rencontrent principalement dans la moitié Sud de la France. Lorsque le chien la flaire ou la mâchouille, la chenille libère des poils urticants. Ces poils peuvent conduire à la nécrose de la zone touchée : les babines ou pire, la langue. En cas d’accident, il faut immédiatement rincer la bouche de l’animal à grande eau et se précipiter dans une clinique vétérinaire afin d’éviter des dégâts trop importants. Malheureusement, le pronostic est souvent réservé. 


Ajouter un commentaire