Les urgences gastro-intestinales

Une des urgences les plus graves est la dilatation-torsion de l’estomac, caractérisée par l’accumulation de gaz et de liquides dans l’estomac, à l’origine de la dilatation de cet organe. Dans certains cas, cette dilatation est suivie de sa torsion, car, chez le chien, l’estomac est suspendu comme un hamac dans le ventre. C’est une réelle urgence vétérinaire, puisqu’il s’en suit l’installation rapide d’un état de choc, conduisant sans traitement, à la mort de l’animal en quelques heures. La race la plus touchée est sans conteste le dogue allemand, viennent ensuite le berger allemand et le boxer, puis le beauceron, le briard, le doberman et le dogue argentin.

Les principaux symptômes sont un ventre dur, gonflé et/ou douloureux. Le chien cherche généralement une place  en tournant en rond, ne se tient pas tranquille, cherche à manger tout et n’importe quoi (terre, herbe, bois…). On note généralement des efforts de vomissements improductifs et spastiques.

D’autres situations peuvent demander une intervention d’urgence, comme par exemple les occlusions intestinales. Généralement, ces affections affectent des jeunes chiots, qui en jouant ont avalé un objet ou un jouet qui ne parvient plus à progresser dans le tube digestif. Les symptômes sont alors un abattement marqué, des vomissements et parfois une diarrhée profuse et sanguinolente. Des hémorragies digestives peuvent aussi apparaître lors de parvovirose, d’ulcères gastriques ou de tumeur. Ces situations sont souvent très angoissantes mais ne sont pas fréquemment des urgences vitales. Il convient cependant de se rapprocher d’un vétérinaire dans les heures qui suivent.


Ajouter un commentaire