Le choix des géniteurs

La lice

La lice doit être confirmée et bien dans le standard, si elle est « limite, est-ce bien raisonnable de la faire reproduire ?

II n'y a pas que le physique : le Drahthaar est un chien de chasse, c'est pour cette raison qu'il a été conçu. Ne faisons reproduire que des chiens ayant fait leurs preuves sur le terrain. Je trouve regrettable que le T.A.N. ne soit pas obligatoire (tout comme la confirmation). Un vrai bon chien de chasse réussira à se classer en Field-trial avec un peu de dressage,  iI est vrai que ces épreuves jugées sur 15 minutes, sont assez pointues et ne s'improvisent pas. De nombreux professionnels sont prêts à s'occuper de nos chiens. Consultons-les ; il s'agit d'un investissement sur la reconnaissance future des qualités des géniteurs. Je préfère un chien qui a quelques lignes à son carnet de travail (même les Très Bon ou les C.Q.N.) à un autre qui n'a fait que des expositions, mais l'un n'empêche pas I'autre.

II existe également le B.L.C.P., c'est l'épreuve sur mesure pour un Drahthaar, le Brevet de travail à l'eau, le Test de Recherche au Sang.

L'étalon

II faut être encore plus exigeant pour le choix du mâle. Ne pas hésiter à se déplacer (très loin s'il le faut) pour obtenir une saillie d'un chien qui apportera un plus à des chiots. Demandons leurs conditions aux propriétaires. II n'est pas toujours plus coûteux de payer une saillie d'un grand chien que de donner « un choix de portée », c'est à dire le chiot pour lequel n'auriez eu aucun mal à trouver acquéreur ou que vous auriez simplement souhaité garder.


Ajouter un commentaire